Livres/Monde du travail

Le caché de La Poste

Aux éditions « La Découverte »

Mais que se passe-t-il à La Poste ? L’image d’Épinal du facteur, colportée de Jour de fêteàBienvenue chez les ch’tis, est écornée par les problèmes de distribution du courrier, l’augmentation du nombre de réclamations, l’écho des suicides, les centaines de grèves dispersées qui secouent des territoires à travers toute la France.
Devant chez soi, on croise parfois le facteur, mais sait-on combien de boîtes aux lettres comme la nôtre il doit servir ? Pourquoi il semble si empressé ? Par quels calculs compliqués La Poste qui l’emploie détermine la longueur de son circuit et le temps qui lui est imparti pour le réaliser ? Les tensions que génèrent les « réorganisations » et l’allongement répété des tournées ?
L’auteur a travaillé comme facteur, interviewé des dizaines de postiers, des chefs, et surtout celui que l’on nomme « l’organisateur ». Fouillant dans les archives, interrogeant la généalogie taylorienne des dispositifs de La Poste, il démonte les rouages de la machine qui prescrit le travail des facteurs. Les apparences de la science, l’écran de fumée de calculs savants se dissipent progressivement, dévoilant le caché de La Poste : les « normes et cadences » que l’entreprise impose à ses agents reposent sur du sable.
En montrant les coulisses du travail des facteurs, les stratégies de La Poste pour étouffer les aspirations démocratiques de ses subordonnés, les tactiques des postiers pour tenir le coup, ce livre pose à nouveaux frais une question essentielle : qui décide de la manière dont s’organise la production ?

______

Nicolas Jounin, sociologue, a reçu en 2009 pour cet ouvrage

le prix « La Ville à lire », créé par France Culture et la revue Urbanisme. Il est aussi l’auteur, à La Découverte, de Voyage de classes. Des étudiants de Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers (Poche, 2016) et Le Caché de La Poste. Enquête sur l’organisation du travail des facteurs (2021).

__________

TABLE DES MATIÈRES

Avertissement
Veille de réorganisation
« La force de travail baisse aussi, forcément »
« Ambiguïtés »
Un « diagnostic » à distance
« Scientific Management. » Taylor, première rencontre presque vraie
Mauvais boulot…
… et longues journées
« Il n’est plus nécessaire de réaliser aucun chronométrage. » Taylor, deuxième rencontre presque vraie
La factrice et le directeur : le langage de la dette
De quoi se nourrit l’« outil » ?
Le propre et le sale
Quand La Poste refusait la modélisation des tournées
« Une véritable démocratie. » Taylor, troisième rencontre presque vraie
Ceux qui ne savent pas « la saveur de rester sur une tournée »
La Poste change de doctrine : la prescription par modélisation
Le « gros truc du jour » et les nouveaux services
« Rien d’autre qu’une approximation. » Taylor, quatrième rencontre presque vraie
« Le déchet de La Poste faisant foi »
« On t’envoie au casse-pipe ! » De facteur à distributeur
Accélérer sans (apparemment) rien changer
« Disloqués »
« Inhumain et imprudent. » Taylor, cinquième rencontre presque vraie
« Si on appliquait le code de la route »
Le « fini parti », la moyenne et le fonctionnaire
« La cruauté raffinée de l’exploitation bourgeoise. » Taylor, sixième (et dernière) rencontre presque vraie
Nanteuil, et après ?
Conclusion. Mesurer le travail, organiser la mesure : un enjeu de démocratie
Lexique
Bibliographie
Notes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s