Féminisme/Livres

À propos de « Storia delle storie del femminismo » de Cinzia Arruzza et Lidia Cirillo

Storia delle storie del femminismo (Edizioni Alegre, 2017) est le sixième numéro de Quaderni viola (cahiers violet), nouvelle série d’une collection diffusée dans le mouvement féministe italien et dont la publication du premier volume remonte au lointain 1993.

Cette nouvelle série se propose avant tout de familiariser les nouvelles générations avec les idées, les expériences  et les luttes féministes de manière aussi accessible et succincte que possible.

Les auteures de ce volume sont Cinzia Arruzza, chargée de cours en philosophie à la New School for Social Research de New York et Lidia Cirillo, directrice de collection. L’auteure de la postface, Tatiana Montella a joué un rôle important lors des mobilisations du mouvement Non Una di Meno (NUDM, pas une de moins) [voir à ce propos l’article publié sur ce blog le 5 mars 2017 à propos de l’appel à la grève des femmes de NUDM].

L’introduction avise le lecteur que le titre exprime une exigence plus qu’une réalité, parce qu’une Histoire au sens strict du terme se devait d’être bien plus ample et aurait exigé un groupe de travail bien plus nombreux.

Le numéro traite cinq épisodes de l’histoire politique du féministe, en relation avec les contextes et les courants politiques et culturels auxquels ils appartiennent. Les féminismes de la révolution de 1789, du socialisme utopique, des “éveils” protestants, du marxisme révolutionnaire et du mouvement estudiantin des années soixante aux Etats-unis sont racontés brièvement dans la partie centrale du cahier.

L’introduction comme la conclusion analyse les questions auxquelles se trouvent confrontés les mouvements féministes aujourd’hui et suggèrent des réponses possibles. Il faut souligner ici plus particulièrement la proposition de Cinzia Arruzza de réélaborer un féminisme marxiste non économiciste, rappelant que la théorie marxienne n’est pas seulement une théorie de l’exploitation, mais aussi des rapports de pouvoir et d’aliénation.

Le livre est en vente à la librairie Le Parnasse, rue de la Terrassière 6, 1207 Genève

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s